13 dec 2013 – 16:19

Pas encore constitué le contenu de mon livre sur le monde du travail. Mes fragiles archives patientent. Car les expériences sont vraiment trop douloureuses et complexes. A sortir de ce néant imposé.

Agir à moitié à terre, ce serait s’enfermer dans l’absurde, toujours davantage. Au lieu de sublimer le mal. Me manque ce pouvoir là. Pour dépasser cette perdition chronophage. Et argumenter plus sereinement.

Mais il est urgent de ne pas laisser s’envoler cette nécessité à dire et rendre compte. Oui témoigner, avant d’avoir à y retourner. Attristé, plus que jamais.

Condamnation, étouffant mon émancipation. Féroce bataille d’armes psychiques et physique. Sans fin.