Pathétique répétition du vide

Ah oui, ce que je fait n’a pas d’importance, parce qu’il n’y a pas le billet vert au bout ! Je vais retourner dans le marché de la vacuité, vendre mon temps à des ingrats débiles, me faire manipuler soirs et matins, à jouer le marchand de vide, de la possession, avec le petit cochon toujours à sec. Et la carotte sous le nez, du centime, pour singer ces arriérés. Devenir aussi pervers et menacant. Voilà l’ascenseur social tant rêvé. Mais pour qui vous prenez vous ? Je vous emmerde. Une fois pour toute.

Publicités

Parangon de vertu abusif

Beaucoup des victimes des attentats le 13 novembre dernier étaient en poste, au travail. Cela ne protège pas, bien au contraire. La Defense était visée d’ailleurs.

Et on aurait souhaité justement que les traumatisés puissent se reposer, plutôt que d’être pris par des manip’ futiles et dérisoires du quotidien à la suite. Et puis, il ne faut pas mettre sous la table ce trauma’, pensant qu’il peut s’évacuer en le gommant.