Militairement con

Je hais toutes les armées. Pas besoin de me sortir la résistance ou Massoud. Et dans une autre mesure, les centres d’entrainements sportifs de haut niveau avec 8 heures de sport par jour, de 6h du mat’ à courir au réveil dans la nature et le froid pour terminer à 23h en plongeant pour la 50ème fois au sol à l’âge de 12 ans, ultra motivé, je connais. Comme bosser en usine et btp notamment, avec des mecs cassés qui sortent de prison, les palettes à 4h du mat’, les 3/8 à répétition, le médical en poste ou formations (dont psy’, bloc opératoire…). Je constate juste que l’endurcissement est pathétique, comme annonciateur de cette hérésie de l’affrontement en société. Rien de naïf à le penser, juste la volonté d’éviter de participer au pire, décidé par des chefs, sous l’idéologie nationaliste de toutes parts, quel que soit le contexte, à exécuter des ordres et céder à des rites de passage virils, jusqu’au risque de mourir pour la défense d’un territoire, et d’un pouvoir. Braver la dureté du monde n’est pas la reproduire automatiquement ; pas plus légitime ni intelligent de s’y préparer. Surtout lorsque cela autorise ensuite de taper sur les autres, et de plier les esprits sous la contrainte, d’énièmes justifications de corps constituants. Basta.

Publicités

Scanné des work addict (de base)

La nana préfère connaitre 4 adresses et pas tout Panam. Ils la jouent « l’accueil c’est super important ». En gros « ca n’existe plus ». Les mêmes phrases stéréotypées entendues 20000 fois, pour se vendre et être pro’, quel que soit le domaine. Un recyclage pathétique comme interchangeable, de relations authentiques à vivre, non à gérer en salarié ou stratège, petit boss à la noix.